anti-vibratoire

Suspensions Métalliques Paulstra

Une gamme d'amortisseurs Paulstra entièrement métalliques, dont l'élément essentiel est le "coussin métallique" réalisé à partir d'un fil en acier inoxydable tricoté et comprimé à la presse. Les amortisseurs métalliques Paulstra possèdent des caractéristiques d'amortissement élevé, de l'ordre de 10 à 20% selon l'application, ainsi qu'une grande tenue mécanique, ce qui complète leurs propriétés.

Lire la suite
filtre (13 produits)

    Prix

    • Le support antivibratoire SE120 est constitué d'un coussin métallique inox cylindrique recouvert de caoutchouc antidérapant sur les deux faces.

    • La version standard SE121 est constituée d'une coupelle en fonte à graphite sphéroidale et d'un coussin métallique en fil inox pour la partie résiliante.

    • Suspensions extra-plates autorisant des charges statiques et dynamiques élevées : 100% INOX 316 AISI, fréquence propre de 15 à 18 Hz, effort dynamique en compression : 3g, amplitude maximale de l'excitation permise à la fréquence de résonance :+/- 0,4mm

    • Cette suspension, de faible encombrement, convient tout particulièrement pour l'isolation de tuyauteries de collecteur d'échappement de moteurs de grouprs électrogènes embarqués ou à poste fixe dans les bâtiments.

    • Pieds de machine usinés sous deux formes : avec tige filetée ou avec taraudage. Coupelle et vis en acier zingué, coussin métallique en fil inox, fréquence propre de 15 à 20 Hz

    • Le support SE127 est constitué d'un boîtier et d'un fond en AG3 traité, satiné, d'une coupelle en acier inox, d'un ressort et d'un coussin métallique inox pour les éléments résilients.

    • Les amortisseurs SE101 sont constitués d'un ressort cylindrique en acier inox, d'un support en tôle zinguée, d'un guide d'isolation acoustique en élastomère, et d'un axe ou de deux tiges filetées suivant le modèle

    • Les supports SE131 sont constitués d'une embase, d'une coupelle et d'un axe serti en acier. Cette série est disponible en version acier zingué blanc et en version intégralement inox.

    • Les supports SE124 sont constitués d'une coupelle, d'une embase en AG3, et d'un axe en AU4G. L'ensemble est protégé par un traitement de chromatisation.

    • Cette gamme d'amortisseurs est constituée d'une coupelle supérieure, d'une embase avec quatre trous de fixation et d'un axe taraudé.

    • Le support SE126 est constitué d'un boîtier, d'une semelle en acier embouti et d'un axe en alliage léger. L'élément résilient est un coussin métallique en fil inox.

    • Le support SE128 est constitué d'une ou deux semelles en acier suivant le type, d'un ou plusieurs ressorts haute résistance en acier, de deux rondelles de liaison en alliage léger, d'un coussin métallique en fil inox dans chaque ressort.

    • Amortisseur métallique constitué d'un empilage de coussins métalliques compris entre un et trois qui permet de faire varier la fréquence propre selon le nombre de coussins, et par conséquent d'améliorer l'atténuation vibratoire.

    Qu’est ce qu’une suspension métallique ?

    Toute une gamme de suspensions métalliques a été développé par le groupe Paulstra Vibrachoc ces dernières années afin de pouvoir compléter efficacement la gamme de suspensions caoutchouc existante. Les suspensions métalliques présentent de nombreux avantages : elles sont solides et leurs propriétés d’amortissement ne varient pas avec le temps, elles résistent à des températures élevées de l’ordre de 300°C (ce qui n’est pas le cas des suspensions caoutchouc limitées à 80°C), elles sont inoxydables et résistent par conséquent à la plupart des produits chimiques présents. Sans avoir pour objectif de remplacer les suspensions caoutchouc dans l’industrie, les suspensions métalliques apportent des propriétés supplémentaires intéressantes et permettent de suspendre des machines-outils beaucoup plus efficacement que dans le passé, en filtrant les basses fréquences et en étant durables.

    Comment sont fabriquées les suspensions métalliques ?

    Les suspensions métalliques de la gamme Paulstra Vibrachoc sont fabriquées à partir de fil inox tressé de manière très particulière en fonction des caractéristiques techniques que l’on souhaite obtenir (fréquence propre, hauteur, charge, etc…). Les coussins inox obtenus sont ensuite assemblés de différentes manières à des sous-ensembles mécaniques (tiges filetées de mise à niveau, cloches de protection, plaques, etc..) de manière à constituer une gamme la plus large possible et répondre aux besoins de l’industrie. Les suspensions métalliques ont été initialement crées pour l’industrie aéronautique (performances d’amortissement et résistance au feu) pour ensuite être appliquées à l’industrie navale, au domaine ferroviaire et enfin à l’industrie traditionnelle.